L’été où plus de 20 000 enfants se sont perdus à Montréal


Par Carmen Desmeules

En 1967, un événement a marqué le début d’une ère nouvelle pour les Montréalais autant que pour les Canadiens. À l’Exposition universelle tenue sur les îles Notre-Dame et Sainte-Hélène, il y avait quelque chose pour tout le monde, quelque soit leur sexe, religion, leur race ou même leur âge…

Étant un événement de si grande envergure, il n’est pas étonnant que les gens se soient un peu perdus sur le site d’Expo 67…

Walt Disney avait prévenu les directeurs de l’Expo 67 de bien veiller à ce qu’on porte une attention particulière aux enfants seuls. Selon M. Disney, chaque année, de nombreux enfants étaient abandonnés sur le site de Disneyworld, à Anaheim, en Californie.

De l’ouverture jusqu’au 29 octobre, 13 091 adultes se sont perdus sur le site de l’Expo : des épouses, des maris, des vieillards et des belles-mères ! Par exemple, une vieille dame paniquée qui ne savait plus où se trouvait son hôtel : un agent de sécurité a découvert l’information au fond de son sac à main !

« Les enfants perdus : j’ai vécu l’expérience parce que ma famille est venue des États-Unis avec des petits et ils ont perdu un enfant à 10 h le matin. J’étais heureux que le système ait fonctionné pour nous autres, comme pour tous les autres. Ils ont retrouvé l’enfant une heure plus tard. Ils l’ont retrouvée, ça n’a pas été un problème », se souvient Philippe de Gaspé Beaubien, directeur de l’exploitation à Expo 67.

Bref, Terre des Hommes a aussi été la Terre des enfants, et ce, sans drame !

Source : Fonds d’Expo 67, Bibliothèque et Archives Canada. Entrevue avec M. Philippe de Gaspé Beaubien, 2017.

Tu en veux plus?


Comments

comments