Portrait du « Maire » d’Expo 67

Philippe II de Gaspé Beaubien, exploitation. BA Université de Montréal 1951, MBA Harvard Business School, 1954. Officier de l’Ordre du Canada.


Par Carmen Desmeules

Crédit photo – Philippe II de Gaspé Beaubien

M. de Gaspé Beaubien se voua à plusieurs projets d’entreprises avant de devenir en 1970 propriétaire de Télémédia. Sa société devint un leadeur en communications au Canada, publiant des douzaines de magazines tel le TV Hebdo et Elle Canada, et opérant 79 postes de radio.

Philippe a joué un rôle fondateur dans la distribution par satellite au pays, ainsi que dans la société qui allait devenir Rogers Sans-fil, au moment où le téléphone mobile initiait une ère qui allait révolutionner le domaine des télécommunications.

Selon Diana Nicholson, adjointe aux relations publiques à l’Expo 67, c’était un « energizer bunny. Tous les matins, il marchait de sa maison à Outremont, jusqu’au terrain de l’Expo. Je me souviens qu’on l’entendait, à bout de souffle, et puis il continuait. Et là, il portait une petite enregistreuse et tout ce qu’il pensait, il l’enregistrait. Il arrivait au bureau. Et là, c’était des messages à tout le monde. Il fallait décortiquer, taper à la machine et envoyer ça aux responsables de la question ».

Pour son collègue, Roger D. Landry : « Le mot qui décrit mieux Philippe de Gaspé Beaubien, c’est dynamique. C’était un gars qui pouvait rallier tout le monde autour d’une cause à laquelle il croyait. C’est un gars qui avait un background solide, malgré son jeune âge ».

Aujourd’hui, il est coprésident de la Fondation de Gaspé Beaubien, philanthrope, entrepreneur visionnaire et pionnier du monde de l’entreprise familiale.

Crédit photo – Philippe II de Gaspé Beaubien

Reconnu pour son instinct en affaires, sa vision et sa perspicacité, Philippe a été invité à siéger aux Conseils d’administration de plusieurs sociétés multinationales, dont Le Groupe Banque TD et Bombardier inc. Il a aussi siégé au conseil des Restaurants McDonald’s du Canada, de Black & McDonald et de Reitmans, parmi d’autres.

Crédit photo – Laurent Guérin / Productions de la ruelle

Lire Expo 67 reçoit en grand… les plus grands!


Comments

comments

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.