Un «really big show», même pour Ed

Hier soir, il y a 50 ans, Ed Sullivan rendait visite à Expo 67


Par Carmen Desmeules et Sylvain Cormier

Vers 22h, en ce deuxième dimanche depuis la grande ouverture l’Expo accueille son 3 millionième visiteur.

Le célèbre navire Blue Nose II sera au port de Montréal pour la durée de l’Expo et servira de navire hôte pour accueillir les bateaux battant tous les pavillons du monde.

Côté spectacle, le pianiste Joe Harnel – auteur du thème musical de l’émission télé L’Incroyable Hulk – , fait une prestation sur le toit du pavillon d’Air Canada. Pour l’occasion, on a hissé un piano de concert de plus de 800 livres sur le toit.

Crédit photo – Bibliothèque et Archives Canada
 

The Ed Sullivan Show, l’émission de variétés la plus populaire de la télévision, rendez-vous obligé du dimanche soir (à CBS aux USA, à la CBC chez nous), est diffusée en direct de l’Expo.

En vedette : Diana Ross & The Supremes interprètent The Happening, en clin d’œil: oui, il se passait quelque chose de spécial.

Roger D. Landry, directeur de l’accueil des chefs d’État et visiteurs de marque, et responsable du protocole, hôtesses et guides, se souvient : «Ed Sullivan est venu faire un show ici, en direct de l’Expo-Théâtre. (…) Ça ne finissait pas. C’était un feu roulant constant!» L’ancien chroniqueur des musicals de Broadway au Daily News fut émerveillé par Expo 67: il en fallait pourtant beaucoup pour impressionner Ed Sullivan,  qui avait reçu Elvis, les Beatles et les Rolling Stones à ce qu’il appelait son «really big show» (ou «really big shoe», dans la bouche de ses nombreux imitateurs).

Crédit photo – Bibliothèque et Archives Canada
 

Les jeunes de moins de 20 ans protestent : ils se voient refuser l’entrée du pavillon de la Jeunesse aux spectacles de 20h30 et de 23h parce qu’on y sert des boissons alcoolisées.

Depuis quelques jours, il en coûtera désormais 1$ au lieu de 2,50$ pour entrer à l’Expo après 21h. De plus, une campagne est lancée «Journées Expo 67» pour amasser 190 000$ afin de permettre à 125 000 personnes défavorisées de visiter l’Expo 67.

Source: Fonds d’Expo 67, Bibliothèque et Archives Canada. Compte rendu de l’entrevue avec Roger D. Landry, mai 2016.

Comments

comments