Le saga des logos

Ou les 17 variantes auxquelles vous avez échappé…


Par Les Productions de la ruelle

Inspiré de «l’homme de Vitruve» de De Vinci, le double symbole représente l’humain en concorde, c’est-à-dire «l’union des cœurs et des volontés pour produire la paix». Julien Hébert, designer du logo officiel, a ensuite disposé les symboles autour d’un cercle, la Terre, symbolisant la Terre des Hommes.

Une vague ressemblance à l’homme de Vinci, mais avec un symbole canadien : la feuille d’érable, et c’est daté 67. Un peu facile!

Un peu de folklore amérindien. On comprend que ce logo n’a pas été retenu. Trop restreint.

Et la Terre semble prête à s’écraser sous l’échafaud!

Gonfler le symbole de la masculinité : un peu restrictif!

Ça demande une explication! Au moins, il y a le nombre 67.

Intéressant! Une sorte de trèfle à quatre feuilles.

La traditionnelle feuille d’érable incluant l’Homme, dans la main de l’humain.

Stylisme exacerbé!

Variation sur une ambivalence.

Feuille d’érable stylisée renfermant la Terre de 67.

Soleil brillant sur tous les continents.

La croix? Et un point central…

Variation sur l’homme de «Vitruve».

Expo 67 Wants You!

Variante de «l’homme de Vitruve» avec une tête ronde comme la Terre.

Pourrait être le symbole des Nations unies.

Variation sur l’étau qui enserre la Terre.



  1. Michel Beaudet

    Gray documentary and a lot of memories.
    My grand mother traveled on the Pushkin many times and I remember my father taking us for the farewell on the boat and visit it before the leaving of my grand parents and every times she came back we received souvenirs from it. Great era.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *